Nos engagements


retour à
l'accueil

 


- sur la productions en verger :

Le souci de la qualité globale
La reconversion en bio n’est bien entendu pas un simple changement de droguerie ; fertilisants organiques et produits phytosanitaires bio contre engrais chimiques et pesticides de synthèses. La mutation opérée revient surtout à passer d’une monoculture d’arbres à un couvert végétal diversifiée (engrais verts).

Cela impose une fine maîtrise de l’enherbement à partir de mélanges d’espèces adaptées aux fertilités des différents sols du domaine. L’enherbement qui contribue à diversifier l’écosystème-verger à une fonction essentielle de structuration des sols que les labours ne peuvent égaler. Il a aussi une fonction de réorganisation des éléments fertilisants, les rendant ainsi mieux assimilables par l’arbre. Seulement, outre le choix des espèces, il faut gérer l’herbe pour qu’elle ne devienne pas concurrente de l’agrume.
Cela signifie que l’on enherbe par exemple dans certaines parcelles, qu’un inter-rang sur deux, et que l’herbe doit être fauchée à bon escient.

Néanmoins, la productivité des arbres baissent inexorablement si l’on n’apporte pas de fertilisants. Ce fut un gros souci de sa reconversion, qui se traduisit par un effort pour confectionner des composts riches et équilibrés. L'agrume, plante méditerranéenne, étant exigeante en azote, des compléments de guano d'oiseaux ou de tourteaux de ricin sont parfois utilisés. C’est là aussi où Patrick reconnaît les vertus de la dynamisation grâce aux préparâts bio-dynamiques. Chaque tas mêlent différentes sources de matières organiques est ainsi soigneusement ensemencé. Sur les sols comme sur les fruits, l’effet des pulvérisations qui stimulent les forces de vie et de lumière paraît évidente. Ainsi Patrick a souvent constaté l’effet de la silice sur la maturité comme sur la résistance au pourrissement ; un atout essentiel pour la qualité de ces fruits “migrateurs”.

- sur le conditionnement et l'expédition :
Patrick ne ménage pas ces efforts pour apporter le soin nécessaire à la préparation des expéditions (méthode HACCP(*) appliquée en station de conditionnement et contrôlé par un organisme agrée (Certipac)). Une tracabilité totale de la production est assurée du bloc fruitier à l'unité de conditionnement.

(*)Hazard Analysis and Critical Control Point

Certification Bio


retour aux
menus